Deux activistes lesbiennes condamnées à mort en Iran pour leur orientation sexuelle

Adobe Stock
Adobe Stock

"C'est la première fois qu'une femme est condamnée à mort en Iran pour son orientation sexuelle". L'activiste iranienne Shadi Amin, de l'organisation iranienne de défense des droits des personnes LGBTQ+ 6 rang, ne décolère pas à propos d'un drame qui a bouleversé le pays : deux activistes lesbiennes, Zahra Seddiqi Hamedani, 31 ans, et Elham Choubdar, 24 ans, ont été condamnées à mort pour leur orientation sexuelle. "Nous exhortons maintenant l'Allemagne et d'autres gouvernements étrangers à faire pression" sur l'Iran, a déclaré Shadi Amin à l'AFP.

Zahra Seddiqi Hamedani et Elham Choubdar ont été identifiées comme "activistes lesbiennes" de par leurs publications sur les réseaux sociaux, en lien avec la communauté LGBTQ+, avant d'être jugées début septembre pour "promotion de l'homosexualité" et "communication avec les médias opposés à la République islamique" au sein du tribunal d'Ourmia, comme le relate le Guardian. En Iran, l'homosexualité est passible de la peine de mort. Et ce, en vertu du code pénal de la charia.

Zahra Seddiqi Hamedani aurait été torturée après son arrestation, soumise à des passages à tabac, des décharges électriques et un isolement prolongé, rapporte Amnesty International.

Des violences dénoncées

Des violences dénoncées par les organisations de défense des droits humains, lesquelles mettent également en lumière le fait que les deux femmes se seraient vu refuser l'accès à un avocat. Zahra Seddiqi Hamedani et...

Lire la suite


À lire aussi

Bientôt une loi contre les violences sexuelles faites aux femmes en Iran ?
Aux Etats-Unis, un salarié ne pourra plus être licencié en raison de son orientation sexuelle
16 personnes condamnées à mort pour le meurtre d'une étudiante brûlée vive au Bangladesh