Deux Miss France font le bonheur des mamans dans une maternité (et bientôt sur TF1)

Les mamans et les bébés du centre hospitalier Charles-Nicolle de Rouen, en Seine-Maritime, ont eu la chance de passer un bon moment en compagnie de deux anciennes Miss lundi 10 février. Rachel Legrain-Trapani et Camille Cerf ont fait un détour pour venir leur rendre visite dans le cadre de leur engagement auprès de l’association Les Bonnes Fées, créée par la directrice du comité Miss France Sylvie Tellier. Les deux jeunes femmes ont profité de leur présence sur place pour distribuer de nombreux cadeaux de la marque culte Sophie La Girafe. Des livres pour le bain, biberons, et hochets qui ont fait le bonheur des mamans et de leurs enfants. "C’est impressionnant, c’est la première fois que je vois des Miss France, et c’est très gentil de leur part d’être venues", s’est émue Solange, qui a reçu un sac rempli de présents pour son deuxième fils, sur les ondes de France Bleu.

>>> Rachel Legrain-Trapani et Valentin Leonard : leur bébé n’est pas encore né qu’il crée déjà la pagaille

Les deux anciennes Miss France couronnées en 2007 et 2015 continueront à jouer les bonnes fées pendant toute cette semaine dans une cinquantaine de chambres de la maternité. Une belle initiative que les téléspectateurs pourront bientôt visionner sur la Une, car les reines de beauté se sont invitées dans l’établissement hospitalier en plein milieu du tournage de la huitième saison de l’émission Baby Boom !

Une façon de mettre en avant l’association dont font partie seize Miss France et qui n’a pas pour unique but d’apporter du bonheur aux femmes qui viennent d’accoucher. "On accompagne aussi des femmes qui ont eu des cancers, on fait des ateliers socio-esthétiques. C’est l’occasion de partager avec elles, de discuter aussi", a expliqué Rachel Legrain Trapani, qui a malheureusement été touchée de près par cette maladie : "Ma grand-mère a eu le cancer du sein, elle a été une des premières femmes opérées en France, donc forcément, ça me touche. Pour moi, c’est une continuité", a-t-elle confié.

A lire aussi

(...) Cliquez ici pour voir la suite