Devenir grand-mère pour la première fois : 8 conseils de psy pour jouer le bon rôle

© Istock/Getty Images

Sommaire

La nouvelle vient de tomber : vous allez être grand-mère ! Entre joie et peur, enthousiasme et anxiété, c’est un vrai looping émotionnel… Une part de vous s'affole : moi, grand-mère, déjà, le temps passe trop vite, je ne suis pas si vieille que ça ! Une autre s'enthousiasme : ce petit être qui arrive, la bébé de mon bébé, la magie de la vie qui se renouvelle… Et, alors que la naissance se rapproche, pas moyen de trouver dans vos souvenirs d’enfance un modèle sur lesquels vous appuyer : la vie de vos grands-mères semblait tellement éloignée de la vôtre. En France, les femmes sautent le pas de la grand-parentalité en moyenne à 54 ans : elles sont encore jeunes, en bonne santé, dynamiques, parfois dans la vie professionnelle, avec une vie amoureuse active. Pionnière sur l’échelle des générations, vous allez devoir inventer votre nouvelle identité au quotidien et trouver votre juste place dans une famille souvent recomposée. On vous livre des clés pour investir le rôle et découvrir la « mamy boomeuse » qui sommeille en vous.

On ne va pas se mentir, l'annonce vous a ébranlée. Vous quittez la première ligne dans l’échelle des générations : ce n’est plus à vous de transmettre la vie, de diriger la famille, d’incarner la loi, vos enfants ont pris la relève. Mais il y a aussi de quoi s’en réjouir : fini la charge mentale et l’esprit de sérieux ! Vous voici à l’aube d’une aventure où vous allez devoir imaginer votre façon d’être au monde en convoquant liberté et créativité.

"L’arrivée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite