Que sont-ils devenus… les acteurs de « Ghost Whisperer »

Que sont-ils devenus… les acteurs de « Ghost Whisperer »
« Je m’appelle Melinda Gordon. Je viens de me marier, d’emménager dans une petite ville et d’ouvrir une boutique d’antiquités… » Cette phrase vous a peut-être échappé, et pourtant vous la récitiez quasi religieusement devant le générique de « Ghost Whisperer », lors de fins d’après-midi réconfortantes passées devant TF1. Et vous n’étiez pas les seul·e·s : la série, signée John Gray, a bercé toute une génération cinq années durant, mais pas que ! Elle lui a aussi accordé ses premiers frissons. Des spectres qui ne manquent pas de nous faire sursauter à chaque début d’épisode, une héroïne passeuse d'âmes qui fascine par sa capacité à communiquer avec eux (et sa beauté), et des enquêtes parfois farfelues, mais toujours haletantes. « Ghost Whisperer » aura décidément suscité plus d’une vocation dans l’ésotérisme. À lire également >> Gossip Girl, Girls... comment les amitiés toxiques des séries nous modèlentUn drama subitement occulté Malgré ça, le drama – porté par une BO tonitruante et des effets spéciaux d’exception – s’achève subitement, en 2010, après cent-sept épisodes et cinq saisons au succès pourtant franc. La cause ? Un certain programme intitulé « Medium » qui l’occultait peu à peu. Alors, onze ans plus tard, qu’est devenu le casting le plus friand d’irrationnel du petit écran ? Réponses en images.

Depuis qu’elle a tiré sa révérence en 2010, difficile d’oublier la série frisson « Ghost Whisperer ». Mais alors, une décennie plus tard, qu’est devenu son casting emblématique ? « Je m’appelle Melinda Gordon. Je viens de me marier, d’emménager dans une petite ville et d’ouvrir une boutique d’antiquités… » Cette phrase vous a peut-être échappé, et pourtant vous la récitiez quasi religieusement devant le générique de « Ghost Whisperer », lors de fins d’après-midi réconfortantes passées devant TF1. Et vous n’étiez pas les seul·e·s : la série, signée John Gray, a bercé toute une génération cinq années durant, mais pas que ! Elle lui a aussi accordé ses premiers frissons. Des spectres qui ne manquent pas de nous faire sursauter à chaque début d’épisode, une héroïne passeuse d'âmes qui fascine par sa capacité à communiquer avec eux (et sa beauté), et des enquêtes parfois farfelues, mais toujours haletantes. « Ghost Whisperer » aura décidément suscité plus d’une vocation dans l’ésotérisme. À lire également >> Gossip Girl, Girls... comment les amitiés toxiques des séries nous modèlentUn drama subitement occulté Malgré ça, le drama – porté par une BO tonitruante et des effets spéciaux d’exception – s’achève subitement, en 2010, après cent-sept épisodes et cinq saisons au succès pourtant franc. La cause ? Un certain programme intitulé « Medium » qui l’occultait peu à peu. Alors, onze ans plus tard, qu’est devenu le casting le plus friand d’irrationnel du petit écran ? Réponses en images.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles