"Le Serpent" : "que devient Charles Sobhraj, le tueur en série qui a inspiré la fiction de Netflix?

·2 min de lecture

L'histoire du Serpent, série diffusée sur Netflix au printemps 2021, est tirée de faits réels. Dans les années 1970, Charles Sobhraj est l'auteur d'une trentaine de meurtres, perpétrés en Asie.

Le nombre de documentaires, livres, films et maintenant série - sur Netflix - consacré à Charles Sobhraj est impressionnant. Son parcours, l'horreur de ses crimes, le nombre de ses victimes, ses méthodes...Tout concourt à faire de ce tueur en série un personnage de fiction, alors même que tous les faits sont bien réels. Le comédien Tahar Rahim s'est glissé dans la peau de cet personnage aussi glaçant qu'énigmatique. Dans les années 70, il part vivre en Inde avec sa femme. Délinquant, il se lance dans le trafic de voitures volées et détrousse les touristes venus visiter la région après les avoir drogué. Il fera plusieurs séjours en prison avant de reprendre ses activités criminelles en Thaïlande cette fois. Remarié, il se lance dans le trafic d'héroïne, de pierres précieuses et continue à agresser les touristes pour leur voler leurs biens.

Emprisonné de 1976 à 1997 puis de nouveau depuis 2010

"Souvent, il les droguait, leur faisait croire qu’ils avaient été piqués par un insecte tropical, et les empêchait de quitter ses appartements, tout en haut de Kanit House à Bangkok", raconteThe Guardian, cité par Vanity Fair. Des corps de voyageurs sont aussi retrouvés sur des plages – d’où le surnom "Bikini Killer" - surnom devenu "le Serpent" dans la série Netflix. En 1976, Charles Sobhraj est à nouveau interpellé en Inde, alors qu'il tentait de droguer un groupe de touristes français à Delhi. 20 ans plus tard, sur le point d'être extradé en Thaïlande où il risque la peine capitale, il parvient à s'évader de prison. Rapidement arrêté, il restera (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :