Diabète, arthrose, troubles cardiovasculaires : cette habitude en cuisine qui réduit les risques de maladies chroniques

·2 min de lecture

Cannelle, paprika, gingembre… En cuisine, les épices viennent parfumer et relever nos plats, mais elles ont également de nombreuses vertus santé. Ces aromates contiennent d’importantes quantités de polyphénols, des antioxydants naturels. Ces derniers permettent de ralentir le vieillissement cellulaire et d'éviter l'apparition de maladies graves.

En 2015, une étude de l’Académie de médecine chinoise avait démontré que les épices augmentaient la longévité. Selon les chercheurs, les personnes qui consommaient des épices une fois par semaine avaient un risque de décès, toutes causes confondues, réduit de 10 à 14% par rapport aux individus qui n’en mangeaient jamais.

D’après Catherine Lacrosnière, médecin nutritionniste, les épices permettent de prévenir des maladies chroniques telles que le diabète, l’obésité ou les troubles vasculaires. Ces aliments diminuent également les risques de pathologies inflammatoires du côlon et des articulations. "Certaines épices semblent également limiter le risque de cancer. Leur consommation régulière améliore en outre notre capacité à lutter contre la Covid-19", a expliqué la spécialiste à nos confrères du Parisien.

Lors de son entretien, Catherine Lacrosnière a listé les différents épices qui permettent de prévenir des maladies chroniques. "Le curcuma est l'une des épices les plus précieuses. Sa capacité à réduire les inflammations articulaires a été prouvée en laboratoire", a précisé la nutritionniste avant d’ajouter : "Pour bien assimiler son principe actif, la curcumine, il faut toutefois l'associer à un corps gras type huile d'olive ou de noix, et un peu de poivre".

Autre épice citée par Catherine Lacrosnière ? Le gingembre qui contient de nombreuses molécules anti-inflammatoires. Ces dernières ont une action préventive contre la maladie d’Alzheimer. Véritable alliée contre le diabète, la cannelle permet également de fortifier les défenses immunitaires et de stabiliser la glycémie ainsi que le taux de cholestérol dans le sang.

À lire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite