Diabète insipide : causes, symptômes, diagnostic, traitement

Pexels - Karolina Grabowska

Les reins ont plusieurs rôles. Une de leurs fonctions est de maintenir la quantité d’eau nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. Le corps retient l’eau grâce à l’hormone antidiurétique (AHD) qui est fabriquée par la glande hypophysaire. Cette hormone circule dans le sang et se fixe sur des récepteurs spécifiques situés au niveau des reins. Elle leur transmet alors l’indication de contenir une certaine quantité d’eau au sein de l’organisme.

Le diabète insipide survient lorsque les reins ne sont plus en capacité de conserver l’eau. Cette pathologie peut prendre deux formes :

Considéré comme très rare, le diabète insipide se manifeste par une envie fréquente d’uriner et par une soif permanente très importante. Ces manifestations peuvent être associées à une perte de poids, des maux de tête et un état de fatigue.

"Lorsqu’un patient n’a pas l’hormone antidiurétique ou qu’un des récepteurs ne fonctionne pas, les reins peuvent laisser passer l’eau sans la filtrer. Dans le cas d’un diabète insipide central, on peut alors perdre huit à dix litres d’eau par jour, parfois plus. Il s’agit d’une urgence médicale qui peut engager le pronostic vital. Il faut immédiatement se rendre à l’hôpital pour être pris en charge", explique le Docteur Emmanuelle Lecornet-Sokol, endocrinologue et présidente de la Fédération nationale des endocrinologues libéraux (FENAREDIAM).

Le diabète insipide peut survenir lorsque l’hypophyse est abîmée. Cette petite glande se situe à la base du cerveau. Différents (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite