Diabète : les lumières extérieures augmentent les risques, selon une nouvelle étude

© Getty Images

Une balade nocturne au cœur de la ville pour admirer les éclairages de Noël, bonne idée ? Pas vraiment, selon des chercheurs de la Shanghai Jiaotong University School of Medicine (Chine). Dans une nouvelle étude publiée il y a quelques jours dans la revue Diabetologia, l'exposition aux lumières artificielles extérieures pourrait perturber notre rythme circadien et ainsi augmenter de 28 % les risques de développer un diabète de type 2.

Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont analysé les données de santé de plus de 98.600 adultes résidant dans 162 zones différentes dans la Chine occidentale. Les participants ont renseigné leurs revenus, antécédents familiaux, situations médicales et familiales ainsi que leurs niveaux d'éducation. Des échantillons de sang leur ont également été prélevés afin d'obtenir les taux de glucose dans le sang à jeun et après le repas ainsi que l'hémoglobine glyquée (forme de glucose lié à l'hémoglobine). Les chercheurs ont ensuite évalué le niveau moyen d'exposition à la lumière artificielle extérieure (lampadaires, phares de voiture, vitrines illuminées...) à l'aide de données satellitaires. Résultat, les participants les plus exposés à cette lumière avaient 28 % de risques en plus de développer un diabète de type 2. En effet, l'exposition à ces éclairages extérieurs était associée à un mauvais contrôle de la glycémie et à une résistance à l'insuline.

Bien que les résultats soient probants, les chercheurs se veulent prudents. D'autres études sont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite