Diana : cette réaction surprenante des Britanniques après son interview confirmant l'infidélité du prince Charles

·1 min de lecture

“L’interview du siècle.” C’est ainsi que l’on surnomme l’entretien de la princesse Diana réalisé par Martin Bashir, de la BBC, en 1995, diffusé le 20 novembre de cette même année… et regardé en direct par près de 23 millions de personnes. Rien que ça. Il faut dire que l’entretien entre la célèbre chaîne britannique et la mère de William et Harry a provoqué des remous dans la famille royale. “Ils [la famille royale, ndlr.] me voient comme une sorte de menace, et moi, je suis là pour faire le bien”, avait confié Lady Di avant d’évoquer les infidélités de son mari, le prince Charles, avec son amante de toujours qu’il a depuis épousée, Camilla Parker-Bowles : “Nous étions trois dans ce mariage. Donc il y avait un peu trop de monde.” À cette époque, Charles et Diana sont déjà séparés, mais pas encore divorcés. Le divorce sera finalement prononcé un peu moins d’un an plus tard, le 28 août 1996. L’année suivante, la princesse des cœurs mourra dans un tragique accident de voiture à Paris, le 31 août 1997. Aujourd’hui, cet entretien refait surface et met la BBC dans une situation délicate. Un rapport publié le 21 mai 2021 par Lord Dyson, ex-juge et membre de la Cour Suprême britannique, affirme que le journaliste Martin Bashir aurait fabriqué de faux documents pour convaincre Diana de répondre à ses questions via l’intermédiaire de son frère, le Comte Spencer. Le but ? Persuader la princesse qu’elle fait l’objet d’une surveillance de la famille royale… et l’amener, ainsi, à se lâcher (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles