Un dimanche avec... Marlène Jobert

S. Carquain

La conteuse star est de retour pour les fêtes, avec « Le Livre de la jungle » de Rudyard Kipling (Glénat Jeunesse), qu’elle réécrit et interprète avec sa fille la comédienne Eva Green.

Grasse matinée ou lever à l’aube ?
Marlène Jobert - Lever à l’aube comme tous les jours ! Dès 6h30, je commence à piaffer. Je prends mes compléments alimentaires, puis je me déverrouille avec quelques étirements de yoga et de gym, haltères et élastiques en main. Ensuite, je grimpe sur mon vélo elliptique : douze minutes, pas une de plus. Et je suis enfin prête pour le petit déjeuner.

Brunch entre amis ou déjeuner familial ?
Marlène Jobert -
Brunch familial ! En vacances, quand j’ai la chance d’avoir la visite de mes deux petits-fils, Giulio, 8 ans, et Vittorio, 5 ans, les enfants de ma fille Joy, je les emmène parfois au Normandy, à Deauville. A Paris, avant de déjeuner, je fais de la marche rapide en compagnie d’Eva. On part du parc Monceau, on regagne les quais de la Seine, tout en discutant de son prochain film, et on se récompense de nos efforts en s’attablant dans un restaurant japonais à Saint-Germain-des-Prés. On raffole toutes les deux des sushis.

Soirée festive ou cocooning ?
Marlène Jobert -
Cocooning ! J’organise, tous les dimanches, à 17 heures, un goûter dînatoire transgénérationnel. Vers 17 h 30, je transforme la maison en buffet géant : pour les parents, plateau de fromages – j’adore toutes sortes de chèvres –, pain chaud et Crocine, le vin toscan produit par Joy et son mari. Et, pour les petits, éventail de gâteaux et de bonbons. On se raconte notre week-en...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi