Non, les dinosaures ne rugissaient pas comme vous le croyiez

© Bertrand GUAY / AFP

Les rugissements féroces des tyrannosaures de Jurassic Park ont terrorisé des millions de spectateurs. Mais tout cela est faux. Selon une récente étude scientifique, les grandes gueules pleines de dents des dinosaures étaient bien plus silencieuses qu'on ne l'imagine.

Ces dernières années, grâce au matériel plus performant et à la découverte de fossiles, les chercheurs ont pu avancer de nouvelles théories sur les sons émis par ces animaux préhistoriques .

"On peut dire qu'ils roucoulaient"

"Une bonne majorité, a priori, devait produire des sons, mais bouche fermée, comme le font certains crocodiles et d'autres oiseaux. On peut dire qu'ils roucoulaient", explique Damien Germain, paléontologue au Muséum national d'histoire naturelle. Un roucoulement tout de même probablement très éloigné de ceux qu'on connait. "Il faut imaginer ça sur un animal énorme, donc c'est un roucoulement très grave et sans doute assez terrifiant."

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Il n'y a pas que les fossiles qui renseignent les paléontologues. "On sait que si on arrive à trouver un élément commun entre les crocodiles et les oiseaux, il devait être présent chez les dinosaures." Les recherches se concentrent désormais sur la communication tactile des dinosaures, qui n'ont pas encore dit leur dernier mot.


Lire la suite sur Europe1