Dior réinvente le sac DiorCamp dans une version matelassée ultra désirable

Dior vient tout juste de dévoiler son nouveau modèle du sac DiorCamp, matelassé et gonflé à bloc grâce à la technique du Macrocannage emblématique de la maison. Zoom sur ce nouvel objet de désir.

Code emblématique de la maison réinventé depuis l’arrivée de Maria Grazia Chuiri à la tête de la direction artistique, le macro-cannage ponctue aussi bien les silhouettes que la maroquinerie Dior d’une touche de modernité et d’un esprit sportswear. Du Lady Dior au Saddle en passant par le Book Tote, les sacs incontournables de la maison ont déjà pu profiter de cette technique de matelassage qui apporte relief et audace aux différents designs. Cette fois, c’est le sac DiorCamp qui a été repensé par la directrice artistique, bénéficiant à son tour du cannage iconique. Réalisé à partir d’un cuir de veau spécifique et grâce à un savoir-faire innovant exceptionnel, conjuguant extrême finesse et haute performance, le Fluffy Macrocannage DiorCamp présente un habillage extérieur matelassé graphique insufflant une légèreté et une douceur rappelant le tissu d’une doudoune.

DIOR WOMEN FALL 2022 DIORCAMP © Pol Baril 15
DIOR WOMEN FALL 2022 DIORCAMP © Pol Baril 15

© Dior

En se parant du motif macrocannage et de cette matière au fini lumineux et au touché souyeux, les courbes et les éléments propres au DiorCamp sont magnifiés. Résolument moderne par son format horizontal, sa bandoulière amovible et ses fermoirs métalliques ornés de la signature « CD » et inspirés des vêtements de sport, ce nouvel objet de désir au look urbain et chic se porte de bien des manières et mêle praticité et allure. Décliné en cuir noir et en cuir blanc cassé, nul doute qu’il deviendra notre nouvel it-bag favori, nous...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles