Dior tutoie les déesses grecques

·2 min de lecture

La maison de couture a présenté sa collection croisière à Athènes. L’occasion de refaire une image historique de Paris Match. 

Elles sont drapées dans des robes de bal Christian Dior, aux teintes céladon, myrte ou blanc colombe, qu’une Aphrodite n’aurait pas reniées, prenant la pause devant les colonnes du Parthénon, « demeure des vierges » dédiée à la déesse Athéna. Cette photographie à la beauté éternelle est signée de Jean-Pierre Pedrazzini, reporter-photographe de Paris Match qui couvrit aussi bien les conflits que la mode ou l’actualité des personnalités des années 1950. Alors en reportage sur l’insurrection de Budapest en Hongrie, il disparaît tragiquement en 1956 après avoir reçu trois rafales de mitraillette. Cinq ans plus tôt donc, en 1951, il immortalisait la collection de Christian Dior, ce qui permit au couturier de la dévoiler au monde entier.

Sa photo, devenue iconique, fit le tour du monde. Aujourd’hui, elle est l’inspiration et le point de départ de Maria Grazia Chiuri pour la collection croisière Dior 2022, présentée ce jeudi 17 juin dans l’antique Stade panathénaïque d’Athènes. Un pari fou après des mois de pandémie. Pour ce faire, il a fallu convaincre toutes les instances grecques, les ministères de la Culture et de l’Architecture et les archéologues d’Athènes qui, dans ce pays, ont le pouvoir d’un chef d’État. Ils se sont concertés, ont longuement réfléchi à la demande de Dior d’investir pour la seconde fois de son histoire les sites antiques de la cité hellénique, berceau de la civilisation occidentale et du textile. Une prétention jusqu’ici refusée par le Conseil central d’archéologie à toutes les maisons de mode, aussi prestigieuses soient-elles. Et même à l’empereur Karl Lagerfeld qui rêvait d’un show Chanel à l’Acropole.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles