Présent dans les bonbons, le dioxyde de titane va être interdit en Europe

·1 min de lecture

C'est l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui a finalement rendu son avis sur le E171, un colorant alimentaire qui contient du dioxyde de titane et dont il avait déjà été dit qu'il devrait être interdit sous peu. Il n'est pas considéré comme "sûr", rapporte Le Monde, d'après une dépêche AFP. A compter de début 2022, son utilisation sera interdite en Europe.

On le trouve dans les chewing-gums, les bonbons, les pâtisseries ou encore des soupes en briques au supermarché : le colorant E171 est très utilisé dans l'industrie agro-alimentaire, car il permet de colorer l'aliment et de le rendre plus opaque. On le trouve aussi dans certains médicaments (Doliprane, Advil, Spasfon) pour leur donner une belle couleur ou intensifier leur brillance. Le souci, c'est qu'il contient du dioxyde de titane. Si la quantité y est faible, l'EFSA considère que les particules risquent d'être accumulées dans l'organisme, ce qui pourrait être néfaste pour l'ADN des cellules.

Un colorant possiblement cancérigène

Cela s'explique par le fait qu'on le retrouve sous forme de nanoparticules (inférieures à 100 nanomètres, ce qui facilite leur pénétration dans l'organisme). On le soupçonne d'être cancérogène et dangereux pour le système immunitaire. Il est pourtant autorisé sans dose limite "dans pas moins de 51 familles de produits alimentaires", note l'association de consommateurs UFC-Que Choisir. En mai dernier, la Commission européenne avait proposé (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Quels sont les 30 fruits et légumes qui ne pourront plus être vendus sous plastique ?
15 recettes antifringale avec des flocons d'avoine
Butternut, potiron, potimarron... 15 recettes aux courges pour savourer l'automne
9 conseils de pro pour réussir à manger moins de viande
10 aliments à privilégier pour ralentir le vieillissement de la peau

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles