Dioxyde de titane : l'additif E171 sera interdit dans les denrées alimentaires en France à partir du 1er janvier 2020

franceinfo
Les ministères de l'Ecologie et de l'Economie ont pris cette décision après un rapport de l'Anses sur la question. L'arrêté a été signé et sera publié dans "les meilleurs délais", précise un communiqué.

Le gouvernement a décidé d'interdire "par précaution" la mise sur le marché français des denrées alimentaires contenant du dioxyde de titane (TiO2, un additif connu sous le nom d'E171) dès le 1er janvier 2020, annonce un communiqué conjoint des ministères de l'Ecologie et de l'Economie, mercredi 17 avril. Le texte évoque notamment les "incertitudes résiduelles pour garantir la sécurité de l'utilisation de cet additif". Il ajoute qu'"aucune dose journalière admissible n'a pu être fixée pour cet additif, en raison du manque de données".

Un arrêté a été signé et sera publié "dans les meilleurs délais", précise encore le communiqué. "L'additif E171 bénéficiant d'une autorisation délivrée au niveau de l'Union européenne, cet arrêté sera notifié dès signature à la Commission européenne et aux autres Etats-membres, qui se réuniront dans un délai de 10 jours pour examiner cette mesure", précisent encore les ministères. Ce colorant est présent dans de nombreux produits, comme les confiseries, les dentifrices, les cosmétiques ou les médicaments.

L'arrêté ne concerne que les denrées alimentaires, insiste bien le ministère de la Transition écologique, contacté par franceinfo. "Pour l'heure, ce mouvement n'est pas envisagé pour les dentifrices, cosmétiques et médicaments."

Cette décision fait suite à un rapport de l'Anses

Cette substance contient des nanoparticules – d'une taille inférieure à 100 nanomètres, facilitant leur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi