Discrimination : Uber devra indemniser ses clients handicapés

© Getty Images

Des dizaines de milliers de clients en situation de handicap accusent l’entreprise de VTC de leur faire payer plus cher leurs courses car ils mettent trop longtemps à monter en voiture.

Le ministère américain de la Justice a annoncé lundi avoir passé un accord de plusieurs millions de dollars avec la plateforme Uber, qui était accusée de ne pas avoir adapté son service aux personnes en situation de handicap.

« Selon les termes de cet accord, Uber offrira plusieurs millions de dollars de dommages-intérêts à plus de 65 000 usagers qui ont été facturés de surcharges discriminatoires en raison de leur handicap », explique le ministère.

LIRE AUSSI >> Uber Files : une enquête accuse l’entreprises d’avoir eu des méthodes brutales voire illégales

Les usagers handicapés payaient parfois plus cher leurs courses faute de pouvoir monter suffisamment vite en voiture. Depuis 2016, Uber avait mis en place une pénalité financière imposée au client lorsque le chauffeur attend plus de deux minutes au point de rendez-vous fixé à l’avance (cinq minutes pour les clients Uber Black ou SUV).

Le ministère américain de la Justice avait assigné Uber devant un tribunal fédéral de Californie en novembre, arguant que « beaucoup de passagers à mobilité réduite ont besoin de plus de deux minutes pour monter ou charger un véhicule, pour plusieurs raisons ».

Un service mal adapté

Les chauffeurs ne peuvent pas changer les paramètres de la course et ainsi éviter que les clients à mobilité réduite soient pénalisés. L’accord, valable deux ans, engage Uber à ne pas facturer le temps d’attente pour tous les passagers qui certifient avoir...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles