Disneyland inclut des poupées en fauteuil roulant dans l’une de ses plus célèbres attractions

Pexels

En voilà, une bonne nouvelle. Pour la première fois depuis sa création en 1955, le parc californien Disneyland, aux États-Unis, vient d’ajouter deux poupées en fauteuil roulant dans l’une de ses plus célèbres attractions : "It’s a Small World". Elles ont été installées au milieu du stand réservé à l’Amérique du Sud et rejoignent donc les trois-cents autres figurines audio-animatronics représentant les divers continents du monde. Des petites figurines qui, sous les yeux des visiteurs déambulant à bord d’un bateau, chantent et dansent sur l'air d'It’s a Small World, un titre désormais tout aussi connu que l’attraction datant de 1966.

Ces deux nouvelles poupées en situation de handicap traduisent la volonté du légendaire parc d’attractions de valoriser "une représentation plus juste de la diversité dans le monde", ont indiqué les responsables, comme l’a rapporté ce jeudi le média Terrafemina. "Je suis passionnée par la mise en place d'un lien plus profond entre le public et nos parcs en honorant la diversité à travers nos attractions, et ravie de cet ajout qui s'appuie sur l'héritage de la représentation dans 'It's a Small World'", a fait savoir Kim Irvine, directrice exécutive de la création de Walt Disney Imagineering pour Disneyland.

Mais il n’y a pas que les employé·es de Disneyland qui se sont montré·es particulièrement enthousiastes face à cette initiative. Effectivement, Jill Houghton, présidente et directrice générale de Disability:IN, un organisme à but non lucratif qui travaille (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"J’ai vécu le crâne rasé" : l’actrice Golshifteh Farahani se confie sur son enfance difficile en Iran
"Ce n'est pas contre l'Islam" : le film pakistanais Joyland, en lice pour les Oscars, interdit de diffusion nationale
“Accepter ma propre beauté” : le rôle de Letitia Wright dans Black Panther l'a aidée à se réconcilier avec ses cheveux
Kim Cattrall applaudit la représentativité de la série Sex and the City : “nous pouvons tous nous identifier"
“L’amour ne fait pas de maths” : Cher confirme être en couple avec un homme de 40 ans son cadet