Joggeuse disparue dans le Val-d'Oise : le corps de Anne-Frédéric Obszynski retrouvé dans la Seine

·1 min de lecture

Elle avait disparu après avoir effectué son jogging au bord de la Seine. Il y a près de trois semaines, seulement quelques jours après la disparition de trois autres femmes aux quatre coins de la France, la gendarmerie commençait sérieusement à envisager la piste d'un tueur en série. Alors que les sections de recherche locales tentaient de répondre à cette question, le corps d'Anne-Frédéric Obszynski a finalement été retrouvé dans la Seine à Andrésy dans les Yvelines, dix-huit jours après sa disparition. L'enseignante de quarante-et-un ans n'avait plus donné de signes de vie depuis son jogging effectué le 21 février 2021 le long de l'Oise. Comme le précise Le Parisien, ce sont des promeneurs qui ont prévenu les forces de l'ordre qu'un corps venait d'être aperçu dans l'eau.

Le 11 mars 2021, le commissariat de Conflans-Sainte-Honorine a été alerté par des passants et ont immédiatement prévenu les gendarmes de la Section de recherches de Versailles en charge des investigations avec la brigade de recherches de Pontoise. La thèse d'une chute dans l'Oise a été privilégiée par les enquêteurs. "La dépouille s'était échoué sur la berge, au milieu de quelques branchages, à proximité d'une rampe de mise à l'eau pour bateaux, en contrebas d'une promenade prisée par les habitants du secteur", peut-on lire dans Le Parisien.

À Andrésy dans les Yvelines, assistés de la brigade fluviale, les enquêteurs ont réalisé les premières constatations. Selon le journal, l'examen externe n'a révélé aucune (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite