Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar conteste son maintien en détention provisoire

Malgré les espoirs et les arguments de ses trois avocats qui insistent sur le fait que le dossier contre leur client est vide, Cédric Jubillar reste en prison. Le mari de Delphine Jubillar est en détention provisoire à la maison d'arrêt de Seysses (près de Touloues) depuis le 18 juin 2021. Cela fait donc un an qu'il est incarcéré après avoir été mis en examen pour homicide par conjoint. Lundi 13 juin 2022, trois jours après sa dernière audience de libération, l'artisan a vu son emprisonnement prolongé de six mois, à la demande des deux juges d'instruction en charge de l'affaire. Une décision qui ne convient ni au mari de l'infirmière disparue, ni à ses avocats qui ont décidé de faire appel. Selon nos confrères de La Dépêche, lundi 20 juin, le recours devrait être examiné d'ici la fin de la semaine prochaine.

Retour en images sur toutes les dates clés de l'affaire Jubillar dans notre diaporama

Cédric Jubillar est à l'isolement depuis maintenant un an. Le jeune homme est suspecté d'avoir fait disparaître son épouse dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Malgré l'absence de corps et de scène de crime, les juges d'instruction ont estimé qu'il était probablement passé à l'acte ce soir-là et l'ont mis en examen. Depuis son placement en détention, le peintre-plaquiste a fait parler de lui pour des aveux qu'il aurait faits à un codétenu sur le meurtre présumé de sa femme. Des confidences qui ont pesé lourd sur les multiples demandes de libération conditionnelle émises par ses avocats. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles