Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar n’aurait toujours pas "tout dit"

·1 min de lecture

Alors que la disparition de Delphine Jubillar remonte au 15 décembre 2020, nous n’avons toujours pas de nouvelles de cette mère de famille à la date du mardi 5 octobre 2021. La police recherche toujours ce qui a bien pu se passer le soir de la disparition de cette maman de deux enfants. Selon Laurent Boguet, l’avocat de ceux-ci, son époux Cédric n'a pas "tout dit", comme il l’assure auprès de La Dépêche, ce dimanche 3 octobre. Pour rappel, Delphine Jubillar était séparée de son mari et souhaitait divorcer. Elle avait rencontré un amant, avec qui elle communiquait régulièrement, et également le soir de sa disparition. Ainsi, son époux, peintre-plaquiste, dont les témoignages qui ont pu être contradictoires n’ont pas convaincu les enquêteurs, est actuellement en détention provisoire à la prison de Seysses, non loin de Toulouse. Beaucoup d’éléments rendent la journée du 15 décembre "curieusement" riche en événements…

En effet, le couple avait des problèmes d’argent. Après avoir prêté de l’argent plusieurs fois à son mari, Delphine Jubillar aurait exigé de lui des restrictions financières. Il avait également plusieurs fois emprunté des sous sur le livret de leurs enfants (qu’il avait rendu ensuite). Pour toutes ces raisons, le jour de sa disparition, la mère de famille avait rendez-vous à son agence bancaire, à Albi, pour changer ses codes de carte bleue. Selon l’avocat des enfants, cela ne peut pas être oublié :"Il faut prendre en compte tout ce qui s'est passé lors de cette journée, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles