Disparition de Delphine Jubillar : ce détail livré par le fils qui ne coïncide pas avec le témoignage de son père

·1 min de lecture

Après des mois de recherches, l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar piétine toujours. Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 dans son village de Cagnac-les-Mines, l'infirmière originaire du Tarn n'a plus jamais donné signe de vie. Et ni les auditions, ni les battues, ni les perquisitions ou ni les fouilles n'ont permis de la retrouver. Les proches de la jeune femme de 33 ans cherchent donc à comprendre ce qui a pu lui arriver. Mère de deux enfants, en instance de divorce, elle aurait quitté son domicile à pied après 23h avec ses deux chiens qui seraient rentrés sans elle. De son côté, son mari, Cédric Jubillar, se trouve actuellement derrière les barreaux à la prison de Seysses. Mis en examen et écroué le 18 juin 2021 pour pour "homicide volontaire sur conjoint", il est en effet soupçonné d'être lié à la disparition de sa compagne, même s’il reste présumé innocent jusqu’à l’issue de l’affaire.

Toutefois, les investigations se poursuivent. Louis, le fils aîné du couple, a été entendu à deux reprises par les enquêteurs. Mais suite à ces auditions, un détail sur la nuit du 15 au 16 décembre a intrigué les avocats des enfants. En effet, pour Me Boguet interrogé par le site La Dépêche, 18 septembre 2021, "ces déclarations viennent en opposition avec ce que raconte Cédric Jubillar puisqu’il nous dit qu’il a été réveillé par les pleurs de sa fille et qu’il s’est levé". Or, le garçon de 6 ans a livré une autre version des faits. "Il rapporte notamment qu’il n’a pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles