Disparition de Delphine Jubillar : un homme sort du silence et nie être son amant

·1 min de lecture

L’affaire Delphine Jubillar fait couler beaucoup d’encre depuis plus de trois mois. Disparue à Cagnac-Les-Mines, dans le Tarn, l’infirmière de nuit de 33 ans s’est volatilisée dans la soirée du 15 au 16 décembre 2020, après une soirée raclette en famille. Sortie promener ses deux chiens pendant le confinement, la jeune maman de deux enfants (6 ans et 20 mois) n’est jamais revenue chez elle. Très médiatisée, cette disparition est sans cesse commentée par les internautes sur les réseaux sociaux. Ceux-ci ont créé de nombreux groupes Facebook pour échanger autour de cette affaire et tenter de résoudre le mystère. Mais certains apprentis Sherlock vont plus loin : bon nombre d’entre eux ont par exemple pointé du doigt, sans preuve, le mari de Delphine, Cédric Jubillar. Sa mère Nadine Jubillar avait d’ailleurs pris la parole sur Facebook pour faire part de son mécontentement.

Mais d’autres hommes sont également accusés par les internautes. Eric (dont le prénom a été modifié à sa demande) en fait partie. Cet autoentrepreneur de Carmausin, dans le Tarn, a tenu à faire une mise au point dans les colonnes de La Dépêche, mercredi 24 mars 2021 : "Je sais qu’il y a beaucoup de folles rumeurs qui circulent et des mensonges concernant une relation amoureuse que l’on m’aurait prêtée avec cette femme. Mais ce ne sont que des ragots", a-t-il expliqué. Marié et père de famille, cet homme âgé d’une trentaine d’années a nié en bloc les allégations dont il fait l’objet : "J’ai même entendu que l’on m’avait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite