Disparition de Delphine Jubillar : ces deux étranges cyberattaques qui intriguent

·1 min de lecture

Nouveau rebondissement dans l'affaire Jubillar. Alors que les sections de recherches du Tarn s'activent pour retrouver la trace de Delphine Jubillar, disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, un journal local a été victime d'une cyberattaque. En effet, Le Journal d'ici, très impliqué dans la mise à jour de l'affaire en cours, avait consacré un article à l'un des nouveaux protagonistes baptisé Disparition de Delphine Jubillar, l'énigmatique Régis Mullot. Une piste de plus pour les enquêteurs qui redoutent de plus en plus l'hypothèse d'un tueur en série. Et pour cause, en seulement trois mois, ce ne sont pas moins de quatre femmes qui ont disparu dans d'étranges conditions. Ces disparitions sont-elles l'œuvre du "provocateur malsain" évoqué par Le Journal d'ici ? Nul ne peut le dire. Cependant, cet article a eu l'air de déranger...

Dans cet article publié le 11 mars 2021, Régis Mullot est décrit comme un "pervers narcissique", se mettant régulièrement en scène dans des vidéos en direct, non sauvegardées, sur un groupe Facebook intitulé Anonymous. Lorsqu'une abonnée lui demande les circonstances de la disparition de Delphine Jubillar, et si "les voisins ont entendus des cris ?", la réponse du protagoniste laisse de glace. "Elle n'a pas crié, elle est rentrée directement dans la voiture", répond-t-il, insinuant qu'il était présent sur les lieux. Selon Le Journal d'ici, le jeune homme aurait également reconnu avoir "croisé le profil de Delphine Jubillar" sur un site de rencontres. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite