Remise en liberté de Cédric Jubillar : quels sont ses arguments de ses avocats ?

·1 min de lecture

Cédric Jubillar sera-t-il bientôt libre ? Dans l’affaire de la disparition de l’infirmière du Tarn, Delphine Jubillar, disparue en décembre 2020, son mari de 34 ans est en prison depuis le 18 juin 2021. Le peintre-plaquiste avait en effet été mis en examen à cette date pour "meurtre aggravé", alors que sa famille avait également été placée en garde à vue et interrogée. Après de nombreux rebondissements dans cette affaire, des témoignages accablants de son ex ou encore de l'oncle et la tante de Delphine Jubillar, les avocats du mari de la disparue ont plaidé en sa faveur, mardi 6 juillet. Selon Maître Emmanuelle Franck, l’affaire Jubillar "donne le sentiment de la fabrication d'un coupable", a-t-elle dénoncé à l’audience, comme le rapportent nos confrères de France Bleu. Alors que, pour elle, soupçonner le mari est "assez classique", dans ce dossier, elle assure que par la suite, des éléments ont été mis en avant même s'ils "ne constituent même pas à ce jour des indices graves ou concordants comme l'exigent les textes". Elle ajoute également qu’un "certain nombre d'éléments [ont été fabriqués], à grand renfort de témoignages qu'on va entendre, ré-entendre, ré-ré-entendre, interpréter, qu'on va essayer de mêler à d'autres témoignages qu'on a entendus."

Emmanuelle Franck a ainsi déploré que les autorités aient "dépeint un Cédric Jubillar tyran domestique, pervers narcissique, vivant au crochet de son épouse, alors même que les éléments objectifs du dossier démontrent tout l'inverse". Ainsi, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles