Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi ses amies proches ont engagé un avocat ?

·1 min de lecture

Depuis trois mois, le mystère s’épaissit chaque jour un peu plus autour de la disparition de Delphine Jubillar. Malgré l’organisation de battues citoyennes, le relai d’un appel à témoins ou encore l’audition de plusieurs suspects potentiels, l’infirmière de 33 ans reste introuvable depuis qu’elle a quitté son domicile de Cagnac-les-Mines (Tarn) dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Bien que la police ait déjà quelques hypothèses sur ce qu’il a pu arriver à cette mère de famille, plusieurs zones d’ombre semblent ralentir l’enquête. Un calvaire qui n’en finit plus pour la famille et les amis de Delphine Jubillar, ainsi que pour son mari Cédric – que certains n’hésitent pas à pointer du doigt, malgré l’absence d’éléments pouvant conduire à son éventuelle culpabilité – qui attendent désespérément des réponses.

Parmi les proches de Delphine Jubillar, nombreux sont ceux qui ont décidé de se constituer partie civile dans le dossier de sa disparition. C’est le cas de Cédric Jubillar, représenté par maître Jean-Baptiste Alary, récemment contacté par Femme Actuelle ; des frères et sœurs de l’infirmière, représentés par maître Laurent Nakache Haarfi, qui a lui aussi accepté de se livrer à Femme Actuelle ; ainsi que de deux cousines et de quatre amis intimes, représentés par maître Philippe Pressecq, avec qui Femme Actuelle s’est également entretenu. Et selon les informations de France Bleu Occitanie, vendredi 26 mars 2021, d’autres amies de Delphine Jubillar ont décidé de prendre un avocat (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite