"La disparition de Stéphanie Mailer" : Ana Girardot se confie sur son premier podcast

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La comédienne Ana Girardot signe la réalisation de son premier podcast : La disparition de Stéphanie Mailer, d’après le roman de Joël Dicker, à écouter sur la plateforme Sybel. Invitée de Philippe Vandel dans Culture Médias avec la fondatrice de Sybel, Virginie Maire, elle est revenue sur ce nouveau projet. "J'ai dit oui tout de suite. Le travail avec les acteurs était extrêmement agréable et pour eux et pour moi. Ils arrivent le matin et ils n'ont pas besoin de se faire habiller, se faire maquiller et tout d'un coup ils ont cinq ans et il faut imaginer un lieu, un commissariat de police, une forêt...", explique la comédienne.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"On avait par exemple un bruiteur avec nous qui réussissait à reproduire le bruit du sable avec un sac poubelle", poursuit-elle. "C'est un exercice qui nous ramène vraiment à l'essence de ce que l'on veut faire quand on est acteur".

Son père dans le casting

La comédienne s'est donc lancée dans la réalisation de cette histoire de meurtres à Orphea, une petite station balnéaire des Hamptons dans l'Etat de New York ,et l'enquête qui l'entoure. "Mon travail en post-production a été d'amener les acteurs aux Etats-Unis, dans cet univers, grâce à de la musique, des sons comme ceux des camions de police, du diner, qui nous font voyager et nous transporte réellement dans le roman de Joël", précise-t-elle.

Un gros casting de comédiens a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles