Comment distinguer les restos réellement « green » ?

Comment distinguer les restos réellement green de ceux qui surfent sur un effet de mode ? Ces trois labels sont là pour vous guider.

ÉCOTABLE

C'est quoi ? « À l'origine, il s'agit d'un simple annuaire établi en 2019 par Camille Delamar, Quitterie Lacau et moi-même, afin de recenser les restaurants vertueux », raconte Fanny Giansetto, cofondatrice d'Écotable. Aujourd'hui, c'est devenu une entreprise composée de 15 personnes qui labellise des dizaines de restaurants impliqués dans la réduction de leur impact environnemental.             

Cahier des charges : Pour bénéficier de la labellisation minimale (“transition entamée”), l'endroit doit remplir 6 critères : respect des saisons, au moins un choix végétarien à la carte, 15 % des produits issus de l'agriculture biologique, tri sélectif, plats élaborés et transformés sur place, pas d'œufs de poules élevées en cage.           

Modèle économique : Une cotisation annuelle de 600 € qui comprend un audit complet, une séance photo par un photographe pro et un article rédigé par un journaliste pour le site d'Écotable.           

Contrôles : Un audit est réalisé une fois par an. Puis des badges sont attribués en fonction de la particularité du restaurant (vegan, locavore, zéro déchet, 100 % bio).             

Le + : Le volet formation que propose le label dans les écoles de cuisine pour sensibiliser les futurs chefs.

Lire aussi >> Plaisir, équilibre et écologie : nos meilleures adresses de resto

GREEN FOOD             

C'’est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi