• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Dites à ceux que vous aimez, que vous les aimez" : Elie Semoun rend un hommage bouleversant à son père

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 12 septembre est synonyme d'hommage pour Elie Semoun. C'est en effet à cette date que Paul Semoun, son père, est décédé, en 2020. Pour le premier anniversaire de la disparition ce dernier, des suites de la maladie d'Alzheimer, Elie Semoun a décidé de lui rendre un vibrant hommage. D'abord, par l'image via une vidéo publiée sur son compte Instagram. On y voit alors l'homme de scène et son père qui cuisinent ensemble de la "chlada", un plat typique du Maroc. Puis, l'hommage se poursuit par l'écrit grâce à la légende du post et des mots puissants. "C'était il y a un an, le 12 septembre que mon héros, mon Bébél à moi est mort", écrit alors l'humoriste, qui en profite pour rendre aussi hommage à Jean-Paul Belmondo, alias Bébel, décédé le 6 septembre 2021. Et d'ouvrir son cœur à tous ses fans : "J'y pense presque tous les jours et j'en rêve beaucoup. Je suis heureux que le film "mon vieux" perpétue son souvenir".

Pour rappel, Elie Semoun avait décidé de faire un documentaire sur son papa lors de la découverte de sa maladie dégénérative. Une maladie qui a profondément bouleversé le quotidien d'Elie Semoun et de sa famille. Il profite alors de ce funeste premier anniversaire pour passer un message à sa communauté : "Dites à ceux que vous aimez, que vous les aimez. Profitez du présent, sans oublier le passé, mangez de la "chlada". Restons entre vivants comme le disant mon père."

Un message qui a touché ses fans. "Bon courage à vous, ma maman aussi souffre de cette maladie, c'est dur", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles