DIY Facile : comment fabriquer une bouillotte maison

·2 min de lecture

Envie d’une bouillotte qui réchauffe, détend et reste chaude longtemps ? La bouillotte sèche est idéale pour se relaxer et faire face au froid tous l'hiver ! Contrairement à la bouillotte à eau, la bouillotte sèche n’utilise pas de liquide pour accumuler de la chaleur. Et elle n'a que des avantages : en plus de bien réchauffer, de détendre les muscles et vous relaxer, elle est pratique, économique et écologique ! Elle est fabriquée à partir de produits naturels, (grains de blé, noyaux de cerise, riz, graines de lin, graines d’épeautre, etc.), qui servent d’accumulateur de chaleur. Placées sur un radiateur ou au four, les graines végétales emmagasinent la chaleur qui se propage ensuite lentement et pendant longtemps.

Facile et rapide à réaliser, la bouillotte sèche est réutilisable à l’infini ! Glissez-là avec vous sous votre plaid pour un moment cocooning, ou sous les draps de votre lit avant que vous n’y entrez pour les réchauffer. Voici les étapes pour la réaliser !

Pour garnir votre bouillotte sèche, vous avez le choix. Les noyaux de cerise ou les graines d’épeautre sont souvent utilisées car ils présentent une forte inertie thermique. Mais vous pouvez très bien optez pour d'autres graines. Sachez tout de même que plus les graines sont petites, plus la bouillotte est souple et malléable, mais plus la chaleur s’évapore vite. Dans tous les cas, choisissez des graines sèches. Si vous optez pour les noyaux ou pépins, ils doivent être parfaitement nettoyés et séchés. Les céréales ont également une inertie thermique importante ce qui leur permet d’accumuler de la chaleur ou du froid pour les restituer lentement. Si vous êtes indécis, le riz reste la meilleur option : il est bon marché et c’est lui qui garde et restitue le mieux la chaleur !

En ce qui concerne le tissus de votre bouillotte, choisissez des matières naturelles, qui résistent mieux à la chaleur, comme le coton 100%, le lin, le chanvre, etc. Optez pour un tissage serré afin que les graines ne s’échappent pas, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite