D'où vient l'expression "y aller mollo" ?

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Ce lundi, l'animateur nous raconte celle de "vas-y mollo" qui encourage à faire les choses sans se presser. Si le mot vient de l'italien, on retrouve en France une expression de navigation qui pourrait aussi avoir inspiré la tournure actuelle.  

Entre argot italien et marine française

"L'expression 'vas-y mollo' vient de l'argot italien et plus précisément du verbe mollare qui signifie abandonner. Mollo c’est laisser tomber, lâcher, mais aussi mouiller, tremper. Coïncidence ou pas, en Français, en langage marin, quand on pouvait prendre une barque et gagner la terre à la rame on disait 'aller à la molle eau'. L’eau est calme, on navigue doucement, on y va donc 'molle eau'. Tout se recoupe.

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Quand on y va mollo, on ne se fatigue pas et généralement, on fait mieux les choses. Car comme le dit le célèbre proverbe italien 'chi va piano va sano'. Un proverbe grec dit, lui, 'quiconque se dépêche trébuche'. Aux Etats-Unis existe l'expression 'slow and steady wins the race' que l'on peut traduire par 'qui va lentement et régulièrement gagne la course'. Cela fait penser au lièvre et à la tortue de La Fontaine, alors qu’en Pologne existe également un très joli dicton qui affirme que 'la hâte est indiqu...


Lire la suite sur Europe1