Doc Gyneco condamné pour violences conjugales : il reconnaît avoir giflé plusieurs fois sa compagne, transportée à l'hôpital

·1 min de lecture

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu sa décision, mardi 18 mai 2021 en début d’après-midi, comme le rapporte L’Express. Bruno Beausire – connu sous le pseudonyme de Doc Gyneco – a été condamné à cinq mois de prison avec sursis, ainsi qu’à une amende de 2.000 euros, pour violences conjugales. Une peine légèrement inférieure à celle de six mois requise par le parquet, qui sera toutefois assortie d’un sursis probatoire de trois ans. Pendant cette période, le rappeur de 47 ans devra respecter certaines obligations : notamment celles de soins et de suivre un stage sur les violences conjugales, ainsi que les interdictions de paraître au domicile de son épouse et d’entrer en contact avec elle. Le tribunal a prononcé l’exécution immédiate de ces mesures.

A l’audience, Doc Gyneco a admis avoir infligé quatre gifles violentes et plusieurs insultes à son épouse. Les faits, qu’il a donc reconnus, se sont produits le 10 mars dernier à leur domicile. Sa compagne, qui est également la mère de ses trois enfants, avait été transportée à l’hôpital. Elle présentait un œdème à l’œil gauche ainsi que plusieurs hématomes sur le visage, et avait donc reçu 19 jours d’ITT, dont 14 jours pour une détresse psychologique.

Le chanteur avait alors été placé en garde à vue, et une enquête pour “violences volontaires sur conjoint” avait été ouverte par le parquet de Paris, avant d’être confiée au commissariat de police du 18e arrondissement de la capitale. Doc Gyneco évoquait alors un “coup de sang”, une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles