Doit-on s’attendre à un hiver glacial ?

Simon Berger / Pexels

Comme l’a détaillé ce dernier : "Si, au-dessus de l’Arctique, l’air se refroidit considérablement à partir d’octobre-novembre, c’est tout simplement parce qu’en hiver, il n’y a pas de soleil aux latitudes polaires". Il a également ajouté que "l’état du vortex polaire d’aujourd’hui ne renseigne aucunement sur la rigueur de l’hiver à venir, au-delà de début décembre". Un avis appuyé par le directeur adjoint (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite