Don de selles : des chercheurs lancent un appel pour analyser le microbiote des Français

iStock / Vladimir Borovic

On le sait : prendre soin de son microbiote, c’est prendre soin de sa santé. On retrouve cet ensemble de micro-organismes vivant dans un environnement spécifique au niveau de la peau, de la bouche, de l’appareil reproducteur ou encore des poumons. Mais le microbiote le plus important n’est autre que le microbiote intestinal.

C’est la raison pour laquelle l'Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) a décidé de s’y intéresser de plus près, à travers son projet baptisé French Gut.

L’objectif de ce projet ? Recueillir pas moins de 100.000 échantillons fécaux d’ici 2027, afin de les analyser et de "comprendre l’hétérogénéité des microbiotes intestinaux sains français, les facteurs qui les impactent, ainsi que leurs déviations dans les maladies chroniques", peut-on lire dans un communiqué de l’Inrae.

Oui, car le microbiote intestinal a une incidence sur le système immunitaire, digestif, ou encore les fonctions métaboliques. Mieux le comprendre, c’est ainsi favoriser la prévention et la prise en charge de certaines maladies. Concrètement, l’objectif est de mettre en place "une nutrition préventive personnalisée", mais aussi "des diagnostics et des thérapies innovantes".

Les chercheurs aspirent ainsi à créer la plus importante base de données mondiale de microbiotes. La première étape, une phase pilote, a été lancée dès ce mois de septembre et a pour but de récolter 3.000 échantillons de selles.

Vous êtes volontaire pour donner vos selles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite