Donald Trump mis à mal par la saisie à son domicile de documents «top secret»

Donald Trump est plus que jamais soupçonné d’avoir violé des lois sur la sécurité nationale. Depuis la perquisition de sa résidence de Mar-A-Lago, lundi 8 août, et la publication vendredi 12 août de la liste des documents saisis, l’ancien président américain est au cœur d’une tempête médiatique et judiciaire.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Plus on en apprend sur la perquisition de la résidence floridienne de Donald Trump, plus la situation de l’ancien président semble se compliquer. Selon les médias américains, l’un des avocats de Donald Trump aurait signé, il y a plusieurs semaines, une attestation affirmant aux autorités que tous les documents confidentiels emportés par Donald Trump ont été rendus aux archives nationales.

Hors, on sait désormais que ce n’est pas vrai. Les papiers légaux rendus publics par la justice ont révélé que, lors de la perquisition de Mar-A-Lago, les agents du FBI sont repartis avec une trentaine de boîtes remplies de documents portant les mentions « secret », « top secret » ou « confidentiel ».

► À lire aussi : Quelles sont les enquêtes en cours contre Donald Trump ?


Lire la suite sur RFI