Données personnelles : l’UE inflige une amende de 405 millions d'euros à Instagram

© Getty Images

Depuis 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) donne plus de pouvoirs aux régulateurs pour sanctionner les grandes entreprises de la tech.

Le réseau social Instagram a écopé d’une amende record de 405 millions d’euros pour des manquements au traitement des données des mineurs, a annoncé lundi le régulateur irlandais, qui agit au nom de l’Union européenne.

« Nous avons adopté notre décision finale vendredi dernier et elle prévoit une amende de 405 millions d’euros. Les détails seront publiés la semaine prochaine », a indiqué un représentant de la Commission irlandaise pour la protection des données (DPC).

Cette décision est la plus sévère infligée par cette autorité depuis 2018, quand le Règlement général sur la protection des données (RGPD) a donné plus de pouvoir aux régulateurs pour protéger les consommateurs face à la domination de Facebook, Google, Apple et Twitter.

LIRE AUSSI >> Instagram est-il en train de devenir le réseau social des vieux ?

Compte public et protection des mineurs

La Commission irlandaise pour la protection des données (DPC), équivalent de la Cnil française, supervise pour le compte de l’UE Facebook, puisque ce dernier a son siège régional en Irlande. Le régulateur avait ouvert une enquête fin 2020, pour déterminer si l’application avait mis en place les garde-fous nécessaires pour protéger les données des utilisateurs, surtout s’il s’agit de mineurs, alors qu’il faut avoir au moins 13 ans pour ouvrir un compte sur Instagram.

La DPC s’inquiétait notamment que les utilisateurs de moins de 18 ans aient trop facilement la...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi