Doria Tillier : « Je crois être un livre ouvert dans la vie »

·1 min de lecture

Elle nous réjouit dans « Présidents », d’Anne Fontaine, en compagne de Nicolas, ancien chef de l’Etat. Un rôle tout en charme et en énergie, à l’image de cette étonnante millennial.

Qu’est-ce qui vous a séduite dans Présidents ?
Doria Tillier - La qualité des dialogues. J’ai été charmée par l’intelligence de l’écriture. Un jour, une amie m’a demandé avec qui j’aimerais tourner. Je n’ai aucun rêve – si ce n’est d’amour –, mais le nom d’Anne Fontaine était spontanément sorti. Sur le tournage, l’intuition que j’avais eue en voyant certains de ses films s’est confirmée, elle a une grande liberté et ne se plie à aucun code. C’est très agréable, d’autant que cela s’exprime avec finesse. Avec ses acteurs, elle est à l’écoute, sa direction est légère, douce, tendre. Du coup, on peut tout entendre. Il lui arrivait de me dire : « Un peu plus naturelle. » Pour un comédien, cela peut être hyper vexant, déstabilisant, mais pas avec Anne, qui est toujours bienveillante.

Comment avez-vous abordé le personnage de Nathalie ?
Doria Tillier - Je ne me suis inspirée de personne. J’ai un tout petit peu pensé à Carla Bruni, mais, outre le fait que Nathalie soit également chanteuse (lyrique), la partition est très éloignée. Je n’ai du reste regardé aucune interview de personne existante pour le rôle. J’avais, en revanche, un tempérament à l’esprit : une intellectuelle avec la tête dans les nuages. Nathalie pose un regard enthousiaste sur tout ce qui l’entoure, possède une grande capacité d’émerveillement et pourrait écrire un...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles