Doria Tillier raconte son premier film, un court-métrage présenté à Cannes

·1 min de lecture

Elle ne se déplacera pas pour rien. L'actrice Doria Tillier sera au prochain festival de Cannes, qui se tient du 6 au 17 juillet, en qualité de maîtresse de cérémonie. Mais pas seulement. Elle y présentera également son premier film en tant que réalisatrice, le court-métrage La diagonale du vide. Il a été produit dans le cadre d'un programmé lancé pour Cannes par la société civile pour l'Administration des droits des artistes et musiciens interprètes (ADAMI). "Je pensais à la réalisation comme quelque chose que j'essaierai peut-être de faire, mais dans plusieurs années", confie Doria Tillier sur Europe 1.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Et puis, l'ADAMI est venue me proposer de le faire. C'était l'occasion. C'était dur de refuser", ajoute la désormais réalisatrice. Mais l'ADAMI a demandé à Doria Tillier, comme à d'autres artistes, de se prêter à un exercice imposé. "On nous a donné un court-métrage à réaliser qui devait faire 15 minutes et être tourné à la Réunion", précise-t-elle. Le film raconte l'aventure d'une journaliste de télé tyrannique.

"Je suis souvent un peu dérangée par certains médias"

"C'est une journaliste qui rêve de gloire, qui a vraiment les dents qui rayent le plancher et qui veut tout le temps faire du buzz et des images chocs", détaille Doria Tillier. "Elle rêve d'aller interviewer Donald Trump parce qu'il va probablement démissionner. Sauf que sa rédaction ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles