Dortmund : son cancer des testicules, les séquelles de la thérapie, la remise en forme… Haller dévoile son quotidien des derniers mois

Double buteur le week-end dernier contre Augsburg (0-3), Sébastien Haller a permis au Borussia Dortmund de faire un grand pas vers le titre de champion de Bundesliga. Une belle histoire pour l’Ivoirien dont la vie a été bouleversée il y a quelques mois.

En juillet dernier, le club allemand annonce que son nouveau joueur s’est vu diagnostiquer une tumeur au niveau des testicules. Pendant de nombreux mois, le buteur doit se concentrer sur sa guérison et mettre sa carrière en suspens.

Aujourd’hui en capacité d’aider son équipe, le Français est revenu pour Sport Bild sur les étapes de sa remise en forme: "Au début, je m'entraînais encore beaucoup seul, j'enregistrais précisément l'intensité, ma fréquence cardiaque et mon sommeil avec la montre. Aujourd’hui, je l’utilise moins (…) À la maison, je fais volontiers 10 minutes d’entraînement supplémentaire. Je continue également à suivre un traitement une à trois fois par semaines, mais je l’ai aussi réduit."

"À l’entrainement, je suis plus détendu"

Après être passé par une étape qui a grandement impacté dans sa vie, Haller explique prendre moins les choses à cœur. Surtout à l’entraînement où il confie être "plus détendu", et qu’il lui est "plus facile de prendre des décisions. Quand quelque chose ne va pas, je peux désormais le gérer plus sereinement."

Ce bouleversement lui a aussi permis d’apprendre une belle leçon de vie: "Souvent, nous gâchons nous-mêmes notre journée en occultant les nombreux bons moments et en nous énervant totalement pour une seule erreur. J'ai appris à ne pas perdre mon temps avec des pensées négatives, mais à mettre l'accent sur les pensées positives."

Une des étapes les plus compliquées à vivre était certainement le moment où Haller a dû expliquer la situation à ses enfants. Mais à sa grande joie, ces derniers ont "très bien pris" la nouvelle, et est heureux de pouvoir "à nouveau mener la vie que nous menions auparavant."

"Je suis loin d’être à 100%"

Revenu sur les terrains de Bundesliga en janvier dernier, l’ancien de l’Ajax Amsterdam compte 9 réalisations en championnat. Malgré ces bonnes statistiques, l’Ivoirien assure qu’il est "loin d’être à 100%", et que selon les médecins, il lui faudra "environ un an pour me débarrasser de toutes les séquelles de la thérapie."

Haller a également tenu à remercier son entraîneur Edin Terzic qui continue de lui faire confiance malgré ce cancer des testicules: "Je lui en suis reconnaissant. La confiance est aussi quelque chose que l’on doit gagner sur une longue période." Titulaire depuis plusieurs semaines, le joueur de 28 ans aura certainement à cœur d’être prolifique contre Mayence, afin d’offrir une 9e Bundesliga à Dortmund et de mettre fin à la série de 10 titres consécutifs du Bayern.

Article original publié sur RMC Sport