Douai : leur bébé à naître ne survit pas à un accident de voiture, ils lancent un appel déchirant

Angélique Kuberski et Valentin Stoock étaient sur un petit nuage, impatients d'accueillir leur petite Jade. Mais la vie en a décidé autrement. En route pour la maternité, le couple a été victime d'un accident de la route. Leur bébé à naître, à seulement trois jours du terme, n'a pas survécu, comme le rapporte RTL. Le couple se bat désormais pour faire reconnaître la tragédie comme un "homicide involontaire", une bataille qui pourrait bien remettre en question le code pénal français et qui pourrait avoir des répercussions nationales.

La douleur incommensurable et la recherche de justice

"Elle était encore pleine de vie dans mon ventre", partage Angélique Kuberski, la chambre de Jade restant intacte dans leur maison, un sanctuaire rempli de peluches et de jouets. La mère se sent comme poignardée une deuxième fois lorsque la justice française déclare que leur bébé n'a jamais existé aux yeux de la loi. "Pour nous, c'est impossible qu'on nous dise que Jade n'ait pas existé. Ç'a été un deuxième coup de poignard", confie Angélique Kuberski. La jurisprudence française est claire sur ce sujet : depuis 2002, pour être considéré comme viable, le bébé doit avoir respiré hors du ventre de sa mère. Valentin Stoock, le père, est révolté : "Tout était prêt ! On était à trois jours du terme... On ne comprend pas pourquoi on nous dit que ce n'est pas un être humain, sous prétexte qu'elle n'a pas respiré. Même les animaux ont plus de droits (...)

Lire la suite sur Closer

"Pas envie d'être un numéro" : les rares confidences de Mélanie Page sur son histoire d'amour avec Nagui
"C'était une époque" : Emmanuelle Seigner revient sur ses propos choc pour défendre son mari, Roman
Marjorie des L5 "abandonnée" : pourquoi elle en a voulu à Louisy Joseph après son départ du groupe
Brigitte Macron : interdite de tenue blanche, la première dame très chic en noir pour sa rencontre avec le pape François
Amandine Pellissard maman d’une grande prématurée : sa fille a passé un cap très symbolique !