«Douce France» : le chanteur Rachid Taha mis à l'honneur dans une exposition à Paris

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le chanteur Rachid Taha, disparu en septembre 2018 et dont le groupe Carte de Séjour a repris le titre Douce France, est mis à l'honneur dans une exposition au Musée des Arts et Métiers à Paris jusqu’au 8 mai. Elle explore les musiques de l’exil nées dans les banlieues et les cafés. Europe 1 s'y est rendue.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Ses deux billes noirs et son air malicieux : un grand portrait de Rachid Taha nous accueille. Le chanteur apparaît comme le fil rouge de cette exposition. Myriam Chopin, la commissaire de l’exposition l’a bien connu. "On dit souvent que Rachid a eu plein d'enfants, ce sont ces groupes dans les banlieues. Et il a permis de sortir la création artistique qui s'y faisait et se fait aujourd'hui encore dans ces banlieues", se souvient-elle.

Retrouver l'atmosphère orientale

Plus loin dans un couloir, on retrouve une ambiance front de mer. Un projecteur diffuse des photos de ces personnes quittant leur pays, valise à la main. "Le récit est très triste mais il y aussi un récit plus joyeux. C'est celui de ce que l'on emporte avec soi. C'est-à-dire sa musique, ses chansons", poursuit Myriam Chopin.

LIRE AUSSI - La "Douce France" des années 80 pleure Rachid Taha

Justement, l’exposition ne verse pas dans le misérabilisme. Ludique et informative, elle re créait les atmosphères de ces restaurants orientaux dans le quartier latin à Paris ou dans les cafés scopitones comme on les appelle à Lyon. Enfin, au bout de la...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles