Publicité

Douleur du nerf sciatique : comment l'identifier ?

Istock/brizmaker

Il est assez facile d’identifier une douleur du nerf sciatique, tant les symptômes sont caractéristiques. On retrouve notamment une lombalgie, mais surtout des douleurs dans un membre inférieur, de l’arrière de la fesse et jusqu’au pied.

Les douleurs sciatiques, souvent handicapantes, sont assez caractéristiques. Comme l’indique le Manuel MSD, la sciatique peut provoquer une douleur intense ressentie dans le bas du dos jusqu’au pied en passant par la fesse, la cuisse et l’arrière d’une des jambes (mollet). Lorsque la douleur ne descend pas jusqu’au pied, on parle de sciatique tronquée. Il est rare, mais possible que les deux jambes soient touchées (sciatique bilatérale). Cette douleur qui irradie peut s’accentuer brutalement à l’occasion d’un effort (en soulevant une charge notamment) et généralement en position assise. Dans la plupart des cas, la position allongée soulage la douleur. Bien qu’assez facile à mettre en évidence, il peut être nécessaire de réaliser des examens radiologiques ou d’imagerie médicale pour confirmer le diagnostic et surtout pour en déterminer l’origine (arthrose, hernie discale, canal lombaire étroit…).

On utilise le terme de sciatique de façon générale pour désigner les douleurs qui affectent le nerf sciatique, mais il est possible de préciser leur nom en fonction des douleurs et des symptômes.

Sources

À lire aussi :

Pourquoi la sciatique fait-elle plus mal la nuit ?

Sciatique : les positions à éviter en cas de crise

Sciatique : 5 exercices efficaces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite