Douleurs articulaires : 6 solutions naturelles pour les soulager

·1 min de lecture

En 2016, l'Inserm a mené une enquête sur "Les Français et les rhumatismes". Les résultats de cette étude montraient que les rhumatismes touchent plus de monde qu'on ne croit. La grande majorité des personnes ayant répondu au sondage (93%) avaient déjà eu des douleurs articulaires au moins une fois dans leur vie. 8 Français sur 10 en ont même fait l'expérience plusieurs fois. Et 1 Français sur 2 (1 jeune de 18-24 ans sur 3) avouaient en souffrir au moment de répondre à l'enquête. Les trois quarts d'entre eux reconnaissaient que ces douleurs articulaires avaient un impact sur le sommeil, les loisirs, la vie professionnelle, la vie familiale ou la vie de couple.

Peut-on prévenir les rhumatismes ?

En l'absence de traitement, il est possible d'agir sur les rhumatismes via leur prévention. Les chercheurs conseillent de développer la notion de "capital articulaire", un capital à préserver coûte que coûte tout au long de la vie. "La perte de ce capital aboutit à la sédentarité dont on connaît les conséquences néfastes pour le coeur et les vaisseaux entre autres" soulignent les chercheurs de l'Inserm.

Ce capital ostéoarticulaire repose sur :

  • Une activité physique adaptée à la maladie ostéoarticulaire.

  • Une alimentation équilibrée afin d'éviter le surpoids, facteur de risque majeur de rhumatismes.

  • Un arrêt du tabac et une bonne hygiène buccodentaire, deux facteurs de risque démontrés d'initiation et d'aggravation de la polyarthrite rhumatoïde.

  • Une

Lire la suite sur Topsante.com

Covid-19 : je n'ai pas eu d'effets secondaires après le vaccin, suis-je vraiment protégé ?
DIRECT Covid-19 en France ce 27 août : chiffres, annonces
Une erreur dans un centre de vaccination : que s’est-il passé ?
Culottes menstruelles : pourquoi les adopter ? Comment les choisir ?
Protocole sanitaire rentrée scolaire 2021 : Jean-Michel Blanquer fait le point

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles