Douleurs, contre-indications : un kiné envoie valser les idées reçues sur la course à pied

Je suis kinésithérapeute dans une clinique du sport (Centre hospitalier Régional de Huy en Belgique) avec une spécialisation dans les blessures des jambes. À côté de mon travail de clinicien, je suis également chercheur à l’Université de Liège (Laboratoire du Mouvement Humain). Je m’intéresse à l’implication du complexe pied-cheville dans la prévention des blessures et la performance en course à pied d’endurance. Ces deux aspects de mon travail me permettent de combiner les preuves scientifiques relatées dans la littérature scientifique et la réalité de terrain de la prise en charge de coureurs blessés.

La course à pied est l’un des sports les plus pratiqués dans le monde grâce à son accessibilité et son faible coût. Ce sport présente de nombreux bénéfices qui sont malheureusement contrebalancés par une fréquence élevée d’apparition de blessures, environ deux fois plus de blessures que dans la moyenne des autres sports. L’incidence des blessures varie considérablement selon les études, mais il semblerait que près de 65 % des coureurs subiront au moins une blessure au cours de cette année.

Les causes de blessures en course à pied sont bien souvent incomprises, notamment par leur aspect multi-factoriel. Cette incompréhension a pour conséquence le développement de fausses croyances découlant souvent sur la récidive d’une blessure et parfois sur un arrêt définitif de la pratique sportive. Notre rôle en tant qu’acteur des soins de santé est de lutter contre ces croyances sans véritable (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles