Douleurs ligamentaires, nausées : comment soulager les maux de la grossesse ?

Pour la plupart des femmes, tomber enceinte est une expérience merveilleuse, même si quelques désagréments peuvent venir bouleverser ces neufs mois de grossesse. Magalie Kusiak Kane, sage-femme, donne quelques astuces afin de soulager ces inconvénients.

Douleurs ligamentaires : comment les soulager pendant la grossesse ?

Les douleurs ligamentaires sont liées aux ligaments situés dans la région sus-pubienne. Elles sont principalement présentes lors du deuxième et troisième trimestres de grossesse.

La solution : Magalie Kusiak Kane explique qu’il est difficile d’apaiser ces élancements ligamentaires "On ne peut pas faire grand chose pour une femme qui vient pour ces symptômes. Il est possible de lui donner du paracétamol ou de lui conseiller des séances chez l’ostéopathe. Les ceintures de grossesse et la position sur le côté sont utiles pour ne pas trop comprimer la zone. En général, une fois que la future maman accouche toutes ses douleurs disparaissent, car son utérus se vide et ne crée plus de pression."

Que faire en cas de douleurs dans le ventre pendant la grossesse ?

Lors du troisième trimestre, les femmes peuvent commencer à ressentir des contractions. Elles sont normales à ce stade de la grossesse, mais il ne faut pas en avoir plus de dix à quinze par jour. "Beaucoup de femmes se demandent ce qu’est qu’une contraction. Il en existe plusieurs types : comme sentir son ventre devenir plus dur sans douleur associée ou éprouver comme des douleurs de règles" développe la sage-femme.

En début de grossesse, la nidation dans l’utérus peut être à l’origine de certaines douleurs. En fin de grossesse, lorsqu’un bébé se déplace dans le ventre de sa maman, elle peut ressentir une gêne. Elles peuvent survenir selon la position du foetus et dépendant d’où il va se loger.

Les solutions : pour les douleurs causées par les contractions, notre professionnelle conseille aux futures mamans de bien se reposer. Dans certains cas, on peut leur prescrire du spasfon qui va détendre leur utérus.

(...) Cliquez ici pour voir la suite