Drainer, déstocker, regalber… Les meilleurs conseils pour dévoiler ses genoux cet été

Jeanne Dréan

… ni trop minces, ni trop potelées. Manucure Julie Villanova. Robe Chanel, chaussures Roger Vivier.

/ Baard Lunde

On les trouve souvent enrobés ou fripés et ils nous donnent des complexes. Difficile pourtant, avec les beaux jours, de ne pas les dévoiler. Alors on mise à fond sur les nouveaux protocoles de pointe, les techniques manuelles et les soins polyvalents pour les remodeler et les embellir. Et ça marche !

"C'est affreux de faire voir ses genoux." Cette sentence prononcée en 1969 par une Coco Chanel dépassée par le phénomène de la minijupe est restée dans les mémoires. Peau fripée au-dessus de la rotule, amas graisseux localisés à l'intérieur, os trop pointus… Beaucoup d'entre nous focalisent sur cette partie centrale de la jambe, jusqu'à parfois supprimer les jupes courtes de leur vestiaire.

Le coussin de la jambe

Le genou est l'une des articulations les plus importantes du squelette, sur laquelle repose en grande partie le poids du corps lorsqu'il est en mouvement, comme un amortisseur. Très sollicité au quotidien, il est en première ligne lorsque l'on prend du poids ou que l'on avance en âge. "Le stockage de graisse localisé à cet endroit précis provient la plupart du temps d'un problème de circulation lymphatique, souvent aggravé par le fait de rester assis ou de croiser les jambes, indique Martine de Richeville, masseuse experte en remodelage. Cela engendre une inflammation, à laquelle le corps réagit en créant une barrière protectrice." D'autre part, "le manque de fermeté de la peau du genou et du bas de la cuisse est dû aux variations de poids, aux expositions solaires et aux changements hormonaux, indique le Dr Sylvie Peres, dermatologue et cofondatrice de la marque de cosméceutique bio Alaena. Au moment de la ménopause notamment, un relâchement du tissu conjonctif et du tissu élastique touche le derme mais aussi l'hypoderme, et en particulier les fibres situées entre les lobules graisseux au niveau de la cuisse. Cela entraîne une ptôse ainsi qu'un blocage au (...) Lire la suite sur Figaro.fr

La passion du bronzage, une exception française
Autobronzant : les erreurs à ne pas commettre
Qui sont ces professionnels de beauté qui subliment les stars sur le tapis rouge ?
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame