• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

“Dream Horse” : 5 bonnes raisons d’aller voir le film au cinéma

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dream Horse, au cinéma mercredi 4 août 2021, c’est LE feel good movie de l’été. Pendant 1h42, oubliez la crise sanitaire du coronavirus et installez-vous au frais dans une salle climatisée pour admirer des chevaux sur grand écran en profitant de ce long-métrage réalisé par Euros Lyn et présenté au festival de Sundance. Vous n’êtes pas encore convaincus ? Zoom sur cinq bonnes raisons de voir ce film, inspiré de faits réels sur une success story galloise et que Femme Actuelle a pu voir avant sa sortie)*.

Dans Dream Horse, Toni Collette (Sixième Sens, Little Miss Sunshine, Unbelievable) incarne Jan Vokes, serveuse et caissière qui ne connaît rien, de près ou de loin, à l’univers de la course hippique. Seulement voilà, Jan s’ennuie. Pour donner un sens à sa vie, elle décide de consacrer toute son énergie à ce monde inconnu après une discussion dans le pub où elle travaille. Avec l'aide de son mari Brian Vokes (Owen Teale) et de son nouvel acolyte Howard Davies (Damian Lewis, de la série Homeland), elle parvient à monter un syndicat : le village de Cefn Fforest s'unit ainsi autour du cheval de ses rêves, Dream Alliance, né en 2001. Un cheval pour 23 propriétaires, donc, comme le rappelait The Guardian le 30 mai. “Aujourd'hui, les Vokes vivent dans la même maison de Cefn Fforest et Jan a toujours deux jobs [...] Cela n'a jamais été une histoire de d'argent.”

Vous ne connaissez rien au monde des courses hippiques ? Ça tombe bien, Jan Vokes n’y connaissait rien non plus avant de se lancer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles