Dubai : le temps des superlatifs

La première ville des Emirats s’impose désormais comme une capitale horlogère. Les plus prestigieuses manufactures ont présenté leurs inédits 2020. Morceaux choisis.

Une finition rare

Considérée comme l’une des montres les plus fines de la planète avec un boîtier de 5,15 millimètres d’épaisseur pour un diamètre de 40 millimètres, abritant un calibre extra-plat d’à peine 2,23 millimètres, l’Octo Finissimo s’offre une finition rare jouant la carte des contrastes. Ainsi, surfaces polies et satinées en acier s’enchaînent aussi bien sur le boîtier que sur le bracelet, afin de créer un effet d’optique étonnant mettant en majesté un cadran noir laqué. Une nouvelle preuve signée Bulgari de la qualité et de la modernité du design italien.

11 900 euros. Bulgari.

11 900 euros. Bulgari. © DR

Une pièce anniversaire

Parmi les modèles iconiques de Tag Heuer, le chronographe Carrera, créé en 1963 par Jack Heuer, alors P-DG de la manufacture. « Carrera », comme route, course, carrière ou parcours en espagnol, s’impose comme un nom de baptême de circonstance. Jack Heuer avait donné naissance à une montre pure, bien proportionnée, un outil parfait pour les pilotes qui ont besoin de voir l’heure du premier coup d’œil. Revisitée dans une version en acier de 39 millimètres de diamètre avec un cadran argenté animé par un mouvement automatique, elle célèbre la création en 1860 de l’atelier Heuer, il y a cent soixante ans déjà… Ce qui explique pourquoi elle est éditée en série limitée à 1860 exemplaires.

(...)
Lire la suite sur Paris Match