Dysphagie : pourquoi j'ai du mal à déglutir et quelles sont les solutions ?

Unsplash - Luiz Rogério Nunes

La dysphagie se caractérise par une sensation de blocage à la déglutition. Il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’un symptôme pouvant être associé à plusieurs maladies œsophagiennes ou oto-rhino-laryngologiques.

Cependant, la dysphagie ne doit pas être confondue avec une gorge nouée qui est la contraction des muscles de la gorge en réaction à une situation de stress ou d’angoisse. Ce problème n’est pas lié à un trouble de la déglutition. Le patient peut donc ingérer des aliments sans ressentir de difficultés.

On distingue deux sortes dysphagie :

Différentes pathologies peuvent donc être à l’origine d’une dysphagie. "Le siège de la sensation d’obstacle - au niveau cervical (dysphagie haute) ou dans la poitrine derrière le sternum (dysphagie basse) - va orienter vers une pathologie soit oto-rhino-laryngologique soit œsophagienne", explique la Société Nationale Française de Gastro-Entérologie.

Plusieurs maladies oto-rhino-laryngologiques peuvent être responsables d’une dysphagie : l’angine, la pharyngite, les cancers oropharyngés et certaines affections neuro-musculaires telles que les myopathies, la sclérose en plaques ou les conséquences d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Une dysphagie basse peut également survenir lors :

En cas de dysphagie, les aliments peuvent se retrouver coincés dans l’œsophage. Cette gêne peut alors être accompagnée d’une hypersalivation, de douleurs ou d’une impression d’oppression thoracique, voire d’étouffement. Il est parfois nécessaire de réaliser (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite