"E.T.", "Le Dictateur", "Alabama Monroe" : les films de la vie de Marion Cotillard

·1 min de lecture

Tous les samedis pendant une heure dans CLAP !, le spécialiste cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier, fait le tour de l'actualité du septième art. Chaque semaine, un invité, qu'il soit ou non du monde du cinéma, se soumet à un questionnaire personnel sur les films de sa vie. Samedi, c'est l'actrice française Marion Cotillard, actuellement à l'affiche d'Annette, de Leos Carax, qui s'est plongée dans ses souvenirs de cinéphile.

Quel est votre premier souvenir de cinéma ?

E.T. J'en garde un souvenir très fort parce que j'étais une enfant extrêmement sensible et que pour moi, ce n'était presque pas du cinéma. J'ai vécu fortement tous les moments de ce film. Tous les moments dramatiques m'ont poussée à m'exprimer de manière dérangeante pour les spectateurs autour. Je le revois régulièrement, c'est un film qui a été très marquant pour moi.

Le film qui vous fait le plus rire ?

Frangins malgré eux. J'ai une passion pour Will Ferrell et John C. Reilly. Déjà eux me font rire, notamment Will Ferrell dont j'ai dû voir tous les films. C'est un humour qui me touche particulièrement, qu'on peut qualifier de gras parfois mais que je trouve aussi extrêmement subtil.

Celui qui vous fait le plus pleurer

Le premier, ça a été Elephant Man, de David Lynch. Et l'un des films qui m'a fait le plus pleurer récemment, c'est Alabama Monroe. Je ne le reverrai jamais, cela m'a trop bouleversée. Mais c'est l'un des plus grands films que j'ai vus de ma vie.

La plus belle scène de cinéma selon vous ?

La scène de fi...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles