"E.T.", "Taxi Driver", "Sur la route de Madison" : les films de la vie de Gaëtan Roussel

·1 min de lecture

Tous les samedis pendant une heure dans CLAP !, la spécialiste cinéma d'Europe 1, Margaux Baralon, fait le tour de l'actualité du septième art. Chaque semaine, un invité, qu'il soit ou non du monde du cinéma, se soumet à un questionnaire personnel sur les films de sa vie. Samedi, c'est le chanteur, auteur et compositeur, Gaëtan Roussel, qui s'est plongé dans ses souvenirs cinéphiles, marqués par Steven Spielberg, Frank Capra ou encore Claude Lelouch.

>> Retrouvez les émissions de Mathieu Charrier tous les dimanches de 14h à 15h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici 

Quel est votre premier souvenir de cinéma ?

Ça doit être E.T. (Steven Spielberg). Je devais avoir huit ans et je me souviens, on était en vacances avec mes parents et toute la famille et on était allé le voir. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. C'était poétique, c'était touchant, c'était plein de choses à la fois. C'est aussi un film qui m'a accompagné après, que j'ai revu avec mes enfants, qui ont pleuré tout autant que moi.

Votre meilleur souvenir en salle ?

J'habitais dans Paris, pas très loin d'un cinéma qui était plutôt un cinéma d'art et essai, qui ne programmait pas ce qui sortait du mercredi au mercredi. Et j'avais vu Arsenic et vieilles dentelles (Frank Capra). Il n'y avait personne dans le cinéma c'est les séances du matin, vous savez, les séances de 10 heures, et je m'étais faufilé. Je ne savais pas trop ce que j'allais voir, mais j'ai un bon souvenir du film, et un très beau s...


Lire la suite sur Europe1